13 juin 2007

suite

   Qu'il est long le chemin des armoriques, qu'il est long le chemin de la vie,

Puisque les naufrages parlent d'amérique,

T'en fait mon ami j'mourirais

Puisque les naufrages palent d'amnésiques

T'en fait mon ami j'en crèverais.

Posté par Silencio DEVILLE à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur suite

Nouveau commentaire